GUÉHINOM ET GAN EDEN

Le Guéhinom, ou Gué ben Hinom, c’est littéralement la Vallée du fils d’Hinom. Gué désigne une vallée, un vallon. Le Gué ben Hinom, souvent cité dans la Bible, est situé en contrebas du Mont Sion. De nos jours, c’est la vallée où se trouve la cinémathèque de Jérusalem.

Le Guéhinom symbolise dans l’hébreu talmudique l’Enfer, l’endroit où les âmes des méchants séjourneront après leur mort, tandis que les Justes hériteront du Jardin d’Éden, le Gan ‘Éden, le Paradis. Le Jardin où Dieu plaça Adam et Ève après leur création est en effet associé dans l’hébreu tardif avec le Paradis.

 

 « C’est à juste titre que Tu as instauré l’enfer (Guéhinom) pour les méchants et le paradis, (le jardin d’Éden, Gan ‘Éden) pour les Justes ».

Talmud Talmud Bavli, ‘Erouvin 19a

 

יפה תקנת גיהנם לרשעים גן עדן לצדיקים

תלמוד בבלי, ערובין יט, ע’’א

 

Ces termes ont pris en hébreu un sens figuré, comme dans la plupart des langues où l’enfer désigne une situation insoutenable, où l’on souffre mille morts.

Quelle chaleur aujourd’hui à Tel Aviv, un vrai Guéhinom !

Par contre, l’Éden est devenu le symbole d’une situation paradisiaque, édénique.

Quel lieu magnifique, ce village sur les monts de Galilée, un vrai Gan ‘Éden.

 

Les mots de « La minute d’hébreu » 

Enfer Guéhinom גיהנום
Vallée gué גֵּיא
Paradis gan ‘éden גן עדן

Photo : stocksnap.io