ICH ÈCHKOLOT

La minute d’hébreu avec au micro Francine Kaufmann, pour vous parler aujourd’hui d’une belle métaphore hébraïque, ich èchkolot.

Ich èchkolot qualifie un lettré, un savant, un érudit. Ich, c’est un homme. Èchkol désigne une grappe, comme dans : èchkol ‘anavim, une grappe de raisins. Ich èchkolot est donc un homme, ich, qui regorge de connaissances multiples, comme un ensemble de grappes, èchkolot, regorgent de jus.

Le traité talmudique Sota évoque deux Sages disparus qu’il appelle des achkolot. Rabbi Yéhouda en expliquait ainsi le sens : ich ché-hakol bo : un homme, ich, qui a tout, chè-hakol, en lui, bo. Selon Rachi, ces sages intègres connaissaient la Thora tout entière, y compris son sens secret.

Mais on pense aujourd’hui que l’étymologie de achkolot est une déformation d’une formule gréco-latine qui a donné en français le mot « scolastique ». Ich achkolot serait donc un homme de la scola, un homme des écoles, un érudit, un lettré, un puits de science.

Pourtant, en hébreu moderne, l’expression se prononce bien ich èchkolot.

 

Les mots de « La minute d’hébreu »

Un lettré, un érudit, un puits de science (un homme de la scola) ich èchkolot איש אשכולות
Homme ich איש
Grappe(s) èchkol, èchkolot אשכול, אשכולות
Grappe de raisins èchkol ‘anavim אשכול ענבים
Un homme qui a tout en lui ich ché-hakol bo איש שהכל בו

 

La minute d’hébreu  est sponsorisée par le KKL.

Photo : Amir Nature and Colors Israel 37077 – Pikiwiki Israel