LASSÈT ‘ÉNAV

Lassèt ‘énayim signifie « lever les yeux ». On trouve l’expression dans l’émouvant psaume 121 mis en musique par Shlomo Carlebach.

 

Cantique des degrés. Je lèverai les yeux vers les montagnes, pour voir d’où me viendra le secours. Mon secours vient de l’Éternel, qui a fait le ciel et la terre. (Psaume 121, 1-2)

 

 אֶשָּׂא עֵינַי אֶל הֶהָרִים מֵאַיִן יָבֹא עֶזְרִי. עֶזְרִי מֵעִם ה’ עֹשֵׂה שָׁמַיִם וָאָרֶץ . שִׁיר לַמַּעֲלוֹת

 תהלים קבא, א-ב

 

Essa ‘énay, je lèverai, je vais lever les yeux.

Essa est la première personne du futur du verbe lassèt, porter. Le passif : nissa, signifie être élevé, s’élever au-dessus de. La racine du verbe lassèt connote l’action de porter, transporter, supporter, soulever, lever, tant au sens propre qu’au sens figuré.

Lassèt ‘énayim, c’est donc lever les yeux.

Les mots de « La minute d’hébreu » 

Œil ‘ayin עין
Mes yeux ‘énay עיני
Yeux ‘énayim עיניים
Porter, élever, s’élever lassèt לשאת
Je lèverai essa אשא

Crédit Photo : Lifeofpix  – Julien Sister