MORPHÉE

On a coutume de décrire une personne endormie par la métaphore : « Il se trouve dans les bras de Morphée », divinité issue de la mythologie grecque, fils d’Hypnos dieu du sommeil et de Nyx déesse de la nuit.

Le nom de la drogue antidouleur morphine provient du nom de ce personnage.

Ce que l’on ignore pourtant, c’est que le nom grec de Morphée trouve son origine dans la forme hellénisée du mot hébreu marpé qui signifie calme, repos, dérivé de la racine du verbe rafa, se détendre, s’apaiser. Il est donc probable que Morphée était le dieu de l’apaisement. Mais selon une autre source, il existait une divinité phénicienne ba’al marpé le dieu qui soigne, d’où l’idée que le sommeil a aussi un effet réparateur.

Par extension, on trouve aujourd’hui de nombreux mots dans lesquels ces deux significations apparaissent comme rafouy au sens de relâché, et réfoui au sens de médical, réfoua, la médecine qui apaise les douleurs. Tout le monde connaît le mot rofé, médecin ou encore mirpa-a, le dispensaire. Le terme guérir en hébreu moderne se dit mérapé, et il signifie aussi bien soulager la douleur que trouver la réponse thérapeutique à la maladie.

Il ne s’agit pas forcément de s’abandonner entre les mains du guérisseur, même s’il est beau comme un Dieu grec !

 

Les mots de « La minute d’hébreu »

Se détendre, s’apaiser rafa רפא
Relâché rafouy רפוי
Médical réfoui רפואי
Calme marpé מרפא
Médecine réfoua רפואה
Médecin rofé רופא
Guérir mérapé מרפה
Dispensaire mirpa-a מרפאה

Photo : Littlevisual.co