NAFAL LO HAASSIMON

Assimon. Ce substantif a pour équivalent en français, un jeton. L’époque des jetons téléphoniques utilisés naguère dans les cabines publiques est révolue. Néanmoins, le mot assimon, survivance linguistique qui perdure, doit sa survie à une très célèbre locution hébraïque, Nafal lo ha-assimon, littéralement, le jeton lui est tombé. Nafal, tombé, lo, à lui, ha-assimon, le jeton. Nafal lo ha-assimon, le jeton lui est tombé, il a enfin saisi…

Pour les praticiens de la cabine téléphonique publique d’antan, l’insertion du jeton dans la fente de l’appareil puis son glissement en chute libre jusqu’au déclic déclencheur de la ligne, indiquait le début de la communication.

Par emprunt métaphorique, on dit des individus dont les réactions sont lentes, dont l’appréhension des situations est différée, comme dans un mécanisme à retardement, que « le jeton leur est tombé », lorsqu’enfin, ils saisissent la situation.

Nafal lo ha-assimon ! Les jeunes générations adeptes du smartphone, ignorantes du jeton et du téléphone public, utilisent pourtant l’expression à plaisir, sans connaître la genèse de l’expression.

Mais vous, désormais, vous saurez que nafal lo ha-assimon ! Ah il a enfin saisi ! vient du jeton téléphonique du bon vieux temps…

La minute d’hébreu est écrite par Yéhuda Lancry, ancien ambassadeur d’Israël à Paris et à l’ONU.

Les mots de « La minute d’hébreu »

 

Ça lui a fait tilt nafal lo ha-assimon

yarad lo ha-assimon

נפל לו האסימון

ירד לו האסימון

Tomber nafal נפל
Descendre larédèt לרדת
Racine du verbe descendre yarad ירד
Jeton assimon אסימון
À moi, à lui, à toi (masculin) li, lo, lékha לי, לו, לך

Photo : Gratisography.com