L’EXCELLENCE

Quel est le triptyque de l’excellence, en hébreu ?

‘Esser, c’est le chiffre dix.

Sof hadérekh, littéralement, la fin du chemin, sof, fin, dérekh, chemin.

Béramot : littéralement, de haut niveau, rama, c’est un nom féminin qui signifie niveau, ramot, niveaux au pluriel

Ces trois occurrences ont la même signification dans le langage hébraïque courant, un tantinet relâche et désinvolte. Pour marquer la qualité supérieure d’un produit, d’un objet, d’un repas, d’une prestation, on usera de l’un ou même des trois concepts.

On dira par exemple d’un bon falafel : ta’im ‘esser, c’est délicieux, ta’im, bon, ‘esser, dix. Ta’im ‘esser, c’est délicieux, c’est 10 sur 10. Ta’im ‘esser

On dira aussi de ce falafel, ta’im, sof hadérekh, c’est délicieux, ta’im, bon, sof hadérekh, la fin du chemin, car le goût est indépassable, comme la fin du chemin est indépassable, ta’im, sof hadérekh.

Et on dira aussi, ta’im béramot : c’est délicieux au plus haut niveau, c’est le comble de l’exquis, ta’im, bon, ramot, niveaux.

Alors si vous mangez un délicieux falafel, la prochaine fois, vous direz : ta’im ‘esser, ta’im sof hadérekh, ta’im béramot.

La minute d’hébreu est écrite aujourd’hui par Yéhuda Lancry, ancien ambassadeur d’Israël à Paris et à l’ONU

Les mots de « La minute d’hébreu »

C’est délicieux ta’im ‘esser טעים עשר
C’est délicieux ta’im sof hadérekh טעים סוף הדרך
C’est délicieux ta’im béramot טעים ברמות
Bon ta’im טעים
Dix ‘esser עשר
Chemin dérekh דרך
Niveau rama רמה
Niveaux ramot רמות
Fin sof סוף

Photo : Israel Ministry of Tourism – info.goisrael.com – Dana Friedlander