TSEVA’ ADOM

Tséva’ adom : la couleur rouge. Tséva’, couleur, adom, rouge, tséva’ adom. La couleur rouge a toujours été signe de danger. Mais en Israël et tout particulièrement dans le sud du pays, dans la zone proche de Gaza, tséva’ adom la couleur rouge prend une signification toute particulière.

 

C’est là en effet le surnom du système d’alarme chargé de prévenir les habitants de la région de l’arrivée imminente sur la région d’une roquette destructrice, de courte portée, les fameuses kassam lancées de Gaza. Dès qu’ils entendent le hurlement strident des sirènes, les habitants n’ont que quelques secondes pour rejoindre l’abri, le miklat en hébreu, le plus proche avant l’arrivée de la roquette. Dès leur plus jeune âge, grands et petits sont habitués à courir vers les abris ou se réfugier sous la table, en attendant le « boum » de l’explosion proche ou lointaine de la roquette.

Pour autant, la couleur rouge, tséva’ adom fait aussi penser à des choses plus agréables, par exemple les beaux fruits rouges comme la tomate ‘agvaniya, la fraise tout sadé, et parfois même la pomme, tapoua’h adom, la pomme rouge.

Tséva’ adom.

Les mots de « La minute d’hébreu »

 

Couleur rouge tséva’ adom צבע אדום
Couleur tséva’ צבע
Rouge adom אדום
Fraise tout sadé תות שדה
Pomme tapoua’h תפוח
Tomate ‘agvaniya עגבניה
Abri miklat מקלט

Photo : stocksnap.io