YARAD LO HA-ASSIMON

Yarad lo ha-assimon : Ça a fait tilt !

Yarad vient du verbe larédèt, descendre en français et assimon signifie « jeton » ou « piécette ».

Yarad lo ha-assimon, ça lui a fait tilt, enfin il a compris.

Yarad li ha-assimon, ça m’a fait tilt.

Yarad lékha ha-assimon, ça t’a fait tilt.

Le jeton, cela remonte entre autres, comme dit la chanson « à un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. » En effet, en Israël, dans les années 50-60, les téléphones étaient rares dans les logements. Pour téléphoner, il fallait acheter des « jetons » ou assimon au bureau de poste, se rendre dans un téléphone public, y glisser son jeton, et l’on obtenait la ligne au son du « tilt ». Pour une longue conversation, ou une longue distance, il fallait en glisser plusieurs, et chaque fois que le « tilt » résonnait, on pouvait continuer à parler. L’usage du jeton ou assimon a été remplacé vers 1980 par des piécettes, puis par la télécarte.

Faire « tilt » signifie aujourd’hui, comprendre tout d’un coup, réaliser enfin ce qui s’était passé, par allusion au tintement du « jeton » ou assimon, résonnant dans l’appareil et signalant que l’on pouvait poursuivre la conversation. Yarad lékha ha-assimon ?

Les mots de « La minute d’hébreu »

Ça lui a fait tilt yarad lo ha-assimon ירד לו האסימון
Descendre larédèt לרדת
Racine du verbe descendre yarad ירד
Jeton assimon אסימון
À moi, à lui, à toi (masculin) li, lo, lékha לי, לו, לך