YÉHOUDI

Un Yéhoudi, c’est un juif.

Ce nom yéhoudi exprime l’identité des habitants de la Judée, le territoire de la tribu de Yéhouda, quatrième fils  du patriarche Ya’acov-Israël.

Yéhouda, Juda, tire son nom du verbe léhodot qui signifie « remercier ».  Parceque sa mère Léa est la première dans la Bible à avoir remercier D.ieu.

Léhodot, remercier,

Toda, merci.

Les habitants qui habitent la terre héritée de Yéhouda, la terre de Judée, s’appellent donc des yéhoudim. Et par extension, le peuple hébreu est devenu le peuple juif, ‘am hayéhoudi.

Mais je déplore cette utilisation du terme juif. Car, Yéhoudim, les juifs,  historiquement, ce n’est qu’un douzième de la nation des hébreux. Une des douze tribus.

Le royaume de David et de son fils Salomon se scinde en effet vers 930 avant l’ère vulgaire en deux royaumes hébreux rivaux. Le royaume de Juda, dont la capitale est Jérusalem, les habitants, les Judéens et la langue officielle le yéhoudit, en opposition avec le royaume d’Israël, dont la capitale est Samarie (Chomron). L’hébreu était alors qualifié en ce temps-là de lachon yéhoudit.

Aujourd’hui, nous aspirons au kiboutz galouyot, au rassemblement de tous les exilés, kiboutz de la même racine que lékabetz signifiant rassembler.

Nous ne sommes pas donc des yéhoudim, nous sommes ‘Am Yisraël, Peuple d’Israël, des hébreux.

Les mots de « La minute d’hébreu »

Un juif yéhoudi יהודי
Remercier, reconnaître léhodot להודות
Merci toda תודה
La langue hébraïque, l’hébreu, lachon yéhoudit לשון יהודית
Langue lachon לשון
Peuple d’Israël ‘am yisraël עם ישראל
Rassemblement des exilés kibouts galouyot קבוץ גלויות
Exil galout גלות
Rassembler lékabets לקבץ

Photo :  Israel Ministry of Tourism – info.goisrael.com  Itamar Grinberg