CHMONÉ

Aujourd’hui, nous parlons du huit, chmoné.

Les deux nombres de chéva’, sept, et de chmoné, huit,  sont intimement liés  dans la tradition hébraïque.

Le Sept, chéva’, est le Nombre de la nature et du visible, de la semaine de sept jours ; le Huit, chmoné, est le Nombre symbolisant l’Infini, et l’invisible.

Selon la Kabbale, la mission de l’homme est de faire descendre le divin dans le monde de la matérialité, le huit dans la réalité du sept, le chmoné dans la réalité du chéva’.

Les lettres du terme chmoné, shim, mem et heh’, sont aussi celles du mot néchama, l’âme, car l’âme est une émanation du Divin. Chmoné, huit, néchama, l’âme.

Les lettres de chmoné sont aussi celles du mot chémen, l’huile, car l’huile, symbole du Huit, flotte au-dessus de tous les autres liquides.

Dans le mot chmoné, se trouve chem, le nom, le prénom qui est l’essence de l’être.

Aussi, lors de la Brith mila au 8ème jour, le nom de l’enfant est révélé pour le relier au monde d’En haut.

Chmoné, néchama, chémen, chem. Le chiffre huit, l’âme, l’huile et le nom.  

 

Les mots de « La minute d’hébreu »

Sept chéva’ שבע
Huit chmoné שמנה
Âme néchama נשמה
Huile chemen שמן
Nom Chem שם

 

Photo : Gratisography.com