GUIBOR

Guibor, en hébreu, est un homme vaillant, un héros. Guévoura, c’est la force, l’héroïsme.

Dans la tradition juive qu’est-ce qu’un guibor, un héros ?

Dans le Maxime des Pères il est écrit :

 

אֵיזֶהוּ גִבּוֹר הַכּוֹבֵשׁ אֶת יִצְרוֹ שֶׁנֶּאֵמַר משלי טז, טוֹב אֶרֶךָ אַפַּיִם מִגִּבּוֹר וּמשֵׁל בְּרוּחוֹ מִלֹּכֵד עִיר  אבות ד, א

 

Quel est le véritable héros, le guibor ? C’est celui qui domine son appétence, ses désirs, ainsi qu’il est dit : « Celui qui réprime sa colère est plus fort que le héros, et l’homme qui se domine, surpasse celui qui conquiert une ville. » Avot 4, 1

 

Dans la tradition juive, un guibor, un héros, n’est pas celui qui est plus fort qu’un autre. Le vrai guibor, c’est celui qui est plus fort que lui-même, qui use de la guévoura, de la force intérieure, vraie, authentique et de courage.

 

חָדְלוּ גִבּוֹרֵי בָבֶל לְהִלָּחֵם יָשְׁבוּ בַּמְּצָדוֹת נָשְׁתָה גְבוּרָתָם הָיוּ לְנָשִׁים, הִצִּיתוּ מִשְׁכְּנֹתֶיהָ נִשְׁבְּרוּ בְרִיחֶיהָ  ירמיהו נא, ל

 

Les guerriers de Babel renoncent à combattre, se tiennent cois dans les forts ; leur courage s’est évanoui, ils ressemblent à des femmes. On a mis le feu à ses demeures, ses verrous sont brisés.  Jérémie 51, 30

 

Le guerrier n’est plus, son courage a fondu, le guéver, l’homme a disparu, nous dit le prophète Jérémie.

Guibor, guévoura, de la même racine que gavar, augmenter, croître, renforcer, consolider.

De la même racine, on trouve aussi le mot guéver, un homme. En hébreu, un homme, un guéver est un être qui doit s’armer de courage, de capacité de croître, de conquérir, de guévoura, d’héroïsme.

 

Les mots de « La minute d’hébreu »

Fort, vaillant, guerrier guibor גבור
Force, courage guévoura גבורה
Un homme guéver גבר
Augmenter, renforcer, consolider ligvor לגבור

Photo : Photo IDF Spokesperson’s Unit