KADECH

 

La racine kadech, se décline selon plusieurs occurrences toutes reliées au sacré : kadoch, kidouch, kadich, kidouchin, kédoucha, lékadech

Kadoch signifie saint, sacré ; le kidouch est la prière de sanctification sur le vin ; le kadich est la prière faite en souvenir du défunt ; les kidouchin sont la cérémonie du mariage ; et la kédoucha se traduit par sainteté, c’est aussi une prière de glorification de la Sainteté divine. Lékadech est le verbe dérivé de cette racine.

Le sens réel et profond de la racine kadech est : différencier, distinguer. Pour la tradition juive, la sanctification passe par la distinction. Ainsi le kidouch du Chabbat marque le passage de la semaine au Chabbat. Les kidouchin marquent la distinction entre le statut de célibataire et de personne mariée.

La différenciation vis-à-vis des autres nations fait partie d’ailleurs de l’identité constitutive du peuple juif, tant en ce qui concerne son mode de vie que de sa façon de penser. À travers cette racine kadech, la langue hébraïque nous révèle l’élément fondateur de l’identité du peuple juif, une identité fondée sur la kédoucha, le sacré, la différence, la distinction…

Les mots de « La minute d’hébreu »

Saint, sacré kadoch קדוש
Prière pour un défunt ou lors de l’office public kadich קדיש
Sainteté, c’est aussi une prière de glorification pour la Sainteté divine kédoucha קדושה
Prière de sanctification sur le vin kidouch קידוש
Sanctifier lékadech לקדש

Photo : Israel Ministry of Tourism – info.goisrael.com    –  Section from the temple scroll-Qumran in the Shrine of the Book- Israel Museum_  Photographer Arnon Bar