KIDOUCHIN

Dans la tradition juive, la cérémonie du mariage juif se nomme kidouchin.

Kidouchin est issu de la racine kadech, kadoch, « saint », « sanctifié », le mot kidouchin illustre la valeur de sainteté que les Sages accordent au mariage.

Le fiancé sanctifie, consacre, mékadech, sa fiancée, tout comme Moché consacra le Peuple d’Israël.

Dans le second livre de la Torah, le livre de l’Exode, Chémot, il est écrit :

« Et l’Éternel dit à Moché : “Rends-toi près du peuple, et tu les consacreras, (vékidachtam)…” » (Exode 19, 10)

(וַיֹּאמֶר ה’ אֶל מֹשֶׁה לֵךְ אֶל הָעָם וְקִדַּשְׁתָּם…(שמות יט, י

Vékidachtam de la même racine que kadoch, que kidouchin;

Le fiancé mékadech sa fiancée, et la fiancée est mékoudéchet, est consacrée.

La racine de mékadech, de kidouchin est la même que celle du kidouch du chabbat; kadesh.

Le kidouch du chabbat sépare le profane du sacré. Il distingue la semaine et le chabbat. De même, les termes de mékoudéchet et de kidouchin expriment la notion de séparation, d’élection, de distinction.

Lors des kidouchin, le fiancé distingue et désigne sa fiancée. Il la nomme, la choisit, la différencie et lui dit « Tu seras ma fiancée ».

Kidouchin, kadoch, kidouch, mékoudéchet, mazal tov

 

Les mots de « La minute d’hébreu »

Cérémonie du mariage kidouchin קידושין
Saint kadech קדש
Saint kadoch קדוש
Consacrer mékadech מקדש
Consacrée mékoudéchet מקודשת
Kidouch kidouch קידוש

Photo : Or Pashut www.orpashut.com